Delizia
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/05/2013

ESCAPADE EN SARDAIGNE

DSCF2201.JPG

Mon escapade en Sardaigne...J'aime bien mes petits week-end plaisir!! J'ai eu BESOIN d'Italie, c'est ma bouffée d'oxygène.


Trois jours et demi, concentré de Sardaigne, j'ai décidé de zapper la Costa Smeralda.

Une journée à Cagliari, pas de coup de foudre architectural.

Ce petit coin près de la Cathédrale Santa Maria, construite entre le XII et le XIIIe siècle.

DSCF2164.JPG

DSCF2162.JPG

DSCF2163.JPG

Il y a une petite épicerie fine, où j'ai trouvé de la poudre de myrte, pour mes plats.

Cristian (Alleau) mon ami ayant eu des ancêtres à Alghero, et Marie (Mariempl) à Castelsardo, cité médiévale, j'ai programmé ma visite. J'ai loué une voiture, un GPS capricieux, et via!!

Le trajet à travers la plaine jusqu'à Castelsardo m'a déçue: pas de beaux paysages! C'est ça, la Sardaigne me suis-je demandé? Seul plaisir visuel, des massifs de bourrache (moi qui "botanise" même en conduisant!), que j'aurais bien mis sur mes plats (d'ailleurs j'ai ramené des graines que je vais planter. Ma bourrache a repoussé hors de son pot cette année).

DSCF2182.JPG

Les acacias étaient recouverts de grappes de fleurs (mmmh, des beignets!)

Arrivée à Castelsardo, et... Déçue! Trop de contraste avec le château noir et les maisons récentes couleur abricot, rose et jaunes, accrochées à la montagne.

Cette citadelle, posée sur un promontoire rocheux, a été construite en 1102 par une famille originaire de Gênes, les Doria. Castelsardo, alors appellé Castel Genovese, faisait partie de la segneurie de Torres, alliée de Gênes. Castelsardo, avec  Alghero, étaient un centre de rayonnement politique, militaire, et commercial des Genois.

La forteresse pourtant réputée imprenable, fut conquise par les Aragonais en 1448, et rebaptisée Castel Aragonese. Le fort faillti retomber sous la domination génoise en 1527, et la même année à celle des turcs. Christain plaisante volontiers sur ses grands-mères sardes, maltes, qui ont subi certainement l'assaut des visiteurs successifs!

En 1720, le traité de Londres fit passer Castel Aragonese sous le contrôle de la maison de Savoie, qui accorda finalement en 1769 l'autorisation de changer de nom.

DSCF2171.JPG

Magasins de souvenirs sardes (corail, vannerie, liège...), pas de restaurant intéressant en vue, je file à Alghero.

Alghero, "pupille d'Aragon", a subi une forte influence espagnole. Les noms des rues, des enseignes sont en catalan, et leur dialecte est dérivé de cette langue.

Les remparts entourent la cité historique. Il faut flâner dans les rues pavées, le long du lungomare, profiter le la vue de la mer d'un bleu profond...

DSCF2176.JPG

DSCF2175.JPG

Les églises sont comme les magasins, elles ferment dans l'après-midi (ah, je comprends les siestes corses, leurs voisins!), donc je n'ai pu visiter que la cathédrale Santa Maria avec son campanile et son abside de style gothico-catalan de la fin du XVIe siècle, sa coupole octogonale, ses piliers à colonnes doriques de style fin Renaissance, et son mausolée. Petit bijou de lumière, cette sculpture en marbre, transparent sous le rayon de soleil.

DSCF2173.JPG

Direction Bosa (j'ai prévu une journée pour faire cette traversée de Sardaigne).

Et là!!!!... Le coup de coeur! Je découvre la côte, à chaque virage, c'est un cri d'émerveillement. Je reçois le bleu de la mer dans le coeur, dans les yeux! Je découvre le maquis, avec des couleurs, une végétation changeante.

DSCF2179.JPG

Et voilà la petite crique où je me suis baignée. L'eau était fraîche, un vrai bonheur! J'ai fait un voeu pour mon 1er bain de l'année à la mer.

DSCF2183.JPG

DSCF2184.JPG

Le bleu était plus bleu que sur la photo.

DSCF2185.JPG

DSCF2186.JPG

Un maquis changeant, surprenant...

DSCF2189.JPG

Des couleurs changeantes, du jaune, du rouge...

DSCF2192.JPG

Je conseille vivement de longer la côte Sarde, riche d'émotions.

Arrivée à Bosa, bâtie sur les rives du fleuve Temo, le seul fleuve navigable de la Sardaigne. Ses origines remontent à l'époque phénicienne, puis elle devint centre romain. La forteresse militaire de Serravalle, construit en 112 par la famille génoise Malaspina, domine la ville. La tour Maestra, en tuf rose, fut complétée en 1323 par les pisans. La ville est connue pour ses ouvrages de dentelle, son vin, le malvasia de Bosa. Les petites maisons couleur bleue et tuquoise, s'accordent mieux aux couleurs du château que Castelfranco.

DSCF2193.JPG

Direction Santulussurgiu ( je me demande s'ils ont une une promo sur la voyelle U?)

Conseil, ne pas se fier à 100% des conseils internet ou des guides. J'avais choisi ce village, puisqu'on le conseillait comme étape gastronomique ( spaghetti au sanglier, spaghetti au vin rouge...).

Puisque la Sardaigne est un pays de sanglier, je m'attendais à trouver une cuisine typique, semblable à celle de la Corse. Peu de charcuterie, impossible de manger du sanglier (je sais, ce n'est pas la saison de la chasse, mais cela m'a frustrée!). Bref j'appelle ce fameux restaurant pour lequel j'avais prévu un détour, et elle me prévient que je ne trouverais pas de sanglier au menu. je persiste, je me dis que le reste de la carte me surprendra, puisque le village est situé vers l'intérieur des terres, et je quitte Bosa. Mon GPS me fait passer par de petits chemins de terre, je crains le pire, mais j'aime bien l'aventure, et je retrouve de petites routes, je traverse de petits villages avec les petits vieux assis sur un banc, appuyés sue leurs cannes, et qui me regardent passer.

DSCF2198.JPG

Je croise sur mon chemin des chênes lièges (quercus suber). Tous les neuf ans, les hommes enlèvent l'écorce.

DSCF2197.JPG

Santulussurgiu est accroché au flanc du mont Ferru. Il faut déambuler dans les ruelles pavées, visite l'église de la renaissance de Santa Maria degli Angeli. Ce village est renommé pour sa production artisanale de couteaux sardes. Accompagnée par une habitante, je découvre le restaurant recommandé, et là elle ne me propose que des spaghetti al ragù, et des champignons, pas de carte. L'autre restaurant ne me propose qu'une soupe et un bifsteak. Bref, je fuis!!

Mais ce détour m'aura fait découvrir la Sardaigne, en traversant des bois, des maquis. J'ai enfin trouvé le sentiment d'authenticité que je recherchais...

J'adore les marchés, leurs odeurs, et j'aime découvrir des produits qu'on en trouve pas en France. Je demande à mon B&B, situé près du bastione di San Remy, fin XIXe siècle, on me conseille une rue, je ne trouve qu'un maraîcher. J'interroge un commerçant, qui me dit d'essayer Quartu San Elena. Je pensais ensuite aller vers Pula, pour profiter des plages, et on me conseille Villasimius. Le marché de Quartu San Elena n'a lieu que le mercredi, je file vers Villasimius. Et là, comme on me l'avait annoncé, c'est un ravissement à chaque virage, ce bleu intense et turquoise!

DSCF2200.JPG

DSCF2202.JPG

Toujours ces couleurs qui changent...Trop beau!!

DSCF2203.JPG

Les cactus qui envahissent la montagne...

DSCF2206.JPG

La plage n'a pas encore été nettoyée, elle est couverte de fibres de palmiers, il faut marcher un peu pour arriver sur un endroit où je peux poser ma serviette, et me baigner enfin...

Ma visite en Sardaigne a été l'occasion, comme je le fais à chaque voyage, de ramener des trouvailles. Une tavola righa gnocchis (tablette en bois, striée, en alternative à la fourchette que l'on utilise pour strier les gnocchis), de la poudre de myrte, des feuilles de myrte, de la liqueur de myrte. J'ai recherché dans la cuisine sarde, il y a peu de recettes, mais même si c'est une création récente, je vais les utiliser dans ma cuisine...A suivre!

Un plant de myrte de Sardaigne a trouvé sa place dans mon jardin, et j'espère pouvoir l'an prochain faire ma liqueur, ou utiliser mes propres baies.

DSCF2208.JPG

J'ai ramené de la bottarga (poutargue). Il existe la bottarga di muggine (mulet) ou tonno (thon). On en trouve en France, mais plus chère.

Du "pane guttiau" feuilles croquantes de pain, saupoudrées de bottarga (oui, j'ai fait une fixation!!)

De la "fregola" sarde, du safran;

Enfin de la burrata. C'est une préparation laitière tipique de la Province de Bari. Elle se présente comme un petit sac de pâte souple, qui contient à l'intérieur de la stracciatella (délicat mélange de crème fraîche et mozzarella effilochée en lanières). sa saveur est due à ce mélange équilibré, entre la crème fouettée et de mozzarella fraîche, agréable en bouche. J'ai reconnu le goût du stracchino, que j'adore tartiné sur du bon pain. La burrata a une durée de conservation très courte.

DSCF2209.JPG

On peut la consommer avec des huîtres, des coquilles Saint Jacques, du saumon fumé, des asperges, de la bottarga, du thon séché...

Trois trattorie situées dans la même rue, ma préférée, LLICU.

J'ai dîné dans un restaurant de spécialités de poissons à Cagliari: LILLICU, via Sardegna 78, et j'ai adoré leurs spaghetti aux palourdes, bottarga: una DELIZIA!!! deuxième conseil, ne pas reprendre le même plat! C'est pour cela que j'aime changer de recettes. Soit c'est bon, et je ne retrouve pas le même goût, soit c'est à perfectionner, et je refais ou pas. Les bouddhistes disent qu'aucun moment n'est reproductible. Le lendemain j'y suis retournée. Et là, pas eu le flash, il manquait la pointe de peperoncino qu'il y avait la veille. et j'ai remarqué que l'émotion vient aussi de la surprise en bouche, que ce soit le goût, la texture. J'ai commandé du pecorino au grill, assaisonné d'huile d'olive, sel, poivre. cela m'a rappellé nos vacances à la montagne, et la délicieuse saucisse, polenta et fromage grillés.

Autre restaurant, toujours via Sardegna, ANTICA CAGLIARI,via Sardegna 49, où j'ai mangé des "trofie" (pâtes roulées), zucchine, supions, bottarga.

Chez GENNARGENTU,via Sardegna 60, j'ai goûté aux "culurgioni", raviolis sardes farcis de purée et de menthe (soyeux de la purée en bouche), avec une sauce tomate et du parmesan. J'ai dégusté la "seada", typique beignet de pâte feuilletée farci de fromage de brebis et citron, recouvert de miel.

La Sardaigne, ça a été du soleil, alors qu'il pleuvait en France, de l'émerveillement face à la mer, mon bonheur de parler italien, de manger italien, puisque j'ai l'Italie dans le coeur.

IMG_0088.JPG


Commentaires

Coucou jolie Italienne!!

Écrit par : christian | 14/05/2013

Les commentaires sont fermés.