Delizia
Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/10/2013

Aligot de potiron, courge spaghetti, chanterelles & trompettes de la mort x 4

DSCF4288.JPG

Repas partagé avec Patounette et Marco, aux couleurs de l'automne. C'est Jean-Marc qui m'a parlé d'un aligot de potimarron. Comme j'aime expérimenter de nouveaux goûts, je me suis empressée de tester. J'avais cuit mon potimarron dans un bouillon de volaille, mais bien que le goût soit présent, je n'ai pas obtenu le "ruban". Je suggère donc de cuire le potimarron au four, comme je le fais pour mes gnocchi, pour avoir une texture plus sèche. Comme je suis tête de linotte, j'ai oublié de rajouter les deux gousses d'ail confites que j'avais prévues. Le goût des champignons s'associe bien aux autres éléments...


Courge spaghetti: 1 courge spaghetti - 3 c s de jus de volaille - Mettre la courge dans un faitout rempli d'eau froide. Porter à ébullition. Puis cuire 30 mn. Le retirer du faitout, laisser refroidir. Couper la courge en deux, enlever les pépins, et à l'aide d'une cuillère, creuser, et retirer la chair. La faire revenir dans une poêle avec le jus de volaille. Saler, poivrer.

IMG_0450.JPG

Chanterelles et trompettes de la mort: 100 g de chanterelles - 100 g de trompettes de la mort - Huile d'olive - 1 gousse d'ail - Sel, poivre.

Faire revenir les champignons séparément dans une poêle dans de l'huile d'olive avec la gousse d'ail. Saler, poivrer.

Aligot de potimarron: 500 g de pommes de terre - 500 g de potimarron - 500 g de tomme fraîche de l'Aubrac - 50 g de beurre - 20 cl de crème fraîche épaisse - 2 gousses d'ail fumées confites (j'ai mon stock conservées dans de l'huile d'olive au frigo. Pour les confire, cf la recette du blog, les cuire en chemise, à feux doux dans de l'huile d'olive)- Sel, poivre du moulin

Couper la tomme fraîche de l'Aubrac en fines lamelles, puis en petits cubes.

Cuire les pommes de terre dans de l'eau salée. Les peler.

Enlever la peau du potimarron. Le couper en cubes. Mettre au four th 7 (210°) 20 mn, jusqu'à ce que la pointe d'un couteau le transperce. Écraser les pommes de terre et le potiron. Incorporer le beurre et la crème fraîche, ajouter les gousses d'ail fumées confites.

Mettre les purées dans un faitout, et incorporer peu à peu la tomme en tournant à l'aide d'une cuillère en bois, et en soulevant l'aligot

Servir avec une viande (ici avec de l'agneau farci, mais j'avais pensé à une fricassée de volaille).

DSCF4290.JPG

Commentaires

Bonsoir mon Amie
Ta recette m'attire au plus haut point, mais un détail m'arrête:::
Nous passions régulièrement nos vacances( pour la pêche à la truite pour mon zoulou,),dans le secteur de Mende.
La tradition voulait que l'on fasse beaucoup de kilomètres pour aller manger un alligo dans un coin perdu.
La maitresse de maison m'avait bien souligné qu'il fallait de la tomme fraiche,ne dépassant pas 3 jours ,pour obtenir un résultat optimum, donc saison très courte et bien définie dans l'année.
Ici, région niçoise, impossible d'en trouver-tout court-
J'ai même cherché chez Picard. Alors, j'en viens à ma question::
--où trouves-tu de la pure tomme .
Pardonne mon bavardage,mais tu n'ignore pas mon amour de la gastronomie.
MERCI pour ta réponse, la recette n'attend que toi
Mon âge m'autorise 2 gros bizouxes Chris 06

Écrit par : chris 06 | 14/10/2013

je dois avouer que je me suis rappelée que je voulais tester cet aligot au potiron, en passant dans le rayon fromages de mon supermarché...je n'avais pas cette notion de tomme de moins de trois jours? ça expliquerait peut-être qu'il n'y ait pas eu le ruban? mais c'était bon quand même!

Écrit par : marie-eve | 15/10/2013

Les commentaires sont fermés.